Les chefs de choeur

 

Jochen Schaaf

Er studierte an der Musikhochschule Köln Dirigieren bei Günter Fork, Klavier bei Günter Ludwig, Gesang bei Kurt Moll und historische Aufführungspraxis bei Friedemann Immer.

Anschließend studierte er an der Bayerischen Staatsoper in München bei Studienleiter Richard Trimborn und bei Wolfgang Sawallisch, dem er bei zahlreichen Produktionen assistierte, u.a. an der Mailänder Scala, dem Maggio Musicale in Florenz oder beim Philadelphia Orchestra.

Daneben arbeitete er mit Carlos Kleiber in Wien und mit Fabio Luisi in Düsseldorf.

Sein erstes Engagement führte ihn als Solokorrepetitor und Dirigent 1995 an die Deutsche Oper am Rhein Düsseldorf, wo er auch mit der Oper Hänsel und Gretel debütierte.

Von 1998 bis 2002 war er Chefdirigent der Düsseldorfer Operette, mit der er auch zahlreiche Freilichtaufführungen dirigierte.

Während seiner Engagements als Kapellmeister an den Opernhäusern Halle an der Saale und Trier (1996-2002) dirigierte er ein breites Repertoire aus Oper, Operette, Ballett und Sinfonik.

Gastspiele führten ihn nach Deutschland, Frankreich, England, Finnland, Japan und China.

Als Pianist konzertiert er regelmäßig bei Liederabenden und Kammermusikrecitals.

Seit Ende Februar 2019 ist er Dirigent des Madrigal de Luxembourg.

Alain Wirth

Après une initiation très marquée au piano et à l’orgue par l’organiste de la cathédrale, Albert Leblanc, Alain Wirth continua sa formation musicale aux Conservatoires de Luxembourg, Liège, Sarrebruck et plus ponctuellement avec des solistes confirmés comme Daniel Roth, Louis Robilliard, Bernard Foccroulle, Jean Boyer  et Gillian Weir

Plusieurs premiers prix (piano, orgue, harmonie écrite, harmonie pratique) et un «Konzertreifediplom » en orgue lui ont été attribués.

En 1990 il est nommé professeur d’orgue au Conservatoire de Musique de Luxembourg et y exerce également les fonctions de directeur adjoint entre 2005 et 2011.

Comme organiste titulaire des églises Saint-Michel à Luxembourg et Saint-Pie X à Belair il a la satisfaction de servir à la fois la liturgie, les répertoires variés pour orgue et les chorales respectives.

Attiré depuis toujours par la pratique et la direction du chant choral, il se décide à prendre en avril 2016 la direction musicale du « Madrigal de Luxembourg ».

En tant qu’instrumentiste il donne de nombreux récitals en Europe, participe à divers orchestres, prête son concours aux solistes, procède à des enregistrements et siège au sein de jurys pour des concours internationaux.

Sa formation et ses activités l’amènent à s’intéresser aux répertoires des plus variés et de toucher aux styles et esthétiques très divers. Il a créé des compositions de ses contemporains Alexander Mullenbach, Marco Pütz, Johny Fritz, Roland Wiltgen, Marcel Wengler et Pierre Drauth.

Son intérêt pour la facture d’orgue lui a valu d’être associé à l’élaboration et la réalisation des orgues de la Philharmonie de Luxembourg, de Dudelange, Diekirch, Wormeldange, Ell et Mondercange.

«La musique est souffle à la fois vigoureux et tendre. D’essence passagère elle s’apparente à un doux parfum insaisissable et volatile. Elle se fait art quand elle touche les âmes pour leur donner accès à l’évasion,  au rêve, à la contemplation… »

Alessandro Urbano

Alessandro Urbano

né en 1985 à Novi Ligure (Italie), il commence ses études musicales à 11 ans comme autodidacte. Il obtient ses diplômes d’orgue et de clavecin avec mention en Italie en 2008 et en 2010. En 2012 il réussit le Master en Maestro al Cembalo à la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de Leonardo Garcia Alarcon (6/6, avec félicitations du jury et prix spécial Groux-Extermann) avec la reconstitution intégrale de l’opéra Orfeo Dolente de Domenico Belli (1616). En 2014 il obtient le Master Concert d'Orgue à la Haute Ecole de Musique de Genève (CH) dans la classe de Alessio Corti (Prix Spécial Pierre Segond). Actif comme chef et organiste il a donné plusieurs concerts en Europe, notamment en France (Festival Baroque d’Ambronay, Festival de Toulouse les Orgues, Festival du Pays du Mont Blanc…) et en Suisse (Victoria Hall de Genève, Collégiale de Neuchâtel, Villamont à Lausanne…). Il a été organiste titulaire de l'instrument historique F.lli Serassi, 1848 de l'église Collegiata de Novi Ligure. En 2010 il a réalisé un enregistrement pour Radio Vaticana (Grand Orgue Mascioni du “Ponficium Institutum Musicae Sacrae” à Rome). Il est actuellement responsable de l’orgue historique Bernardo Poncini (1742) de la Basilica di Santa Maria Maddalena de Novi Ligure et co-titulaire des Grandes Orgues Stahlhuth / Jann de la Paroisse Saint Martin de Dudelange, Luxembourg. Depuis le mois de février 2015, il assure la direction du Madrigal de Luxembourg.
Pour plus d'informations : urbanoalessandro et larmoniadegliaffetti.

 

Marc Dostert

De 2006 à 2015, le jeune ténor et professeur de musique Marc Dostert dirige le Madrigal et lui imprime son propre cachet. La programmation fait évoluer les concerts de préférence autour d‘un sujet spécifique et reprend souvent des œuvres qui n‘ont été présentées que rarement ou même pas encore au Luxembourg. Le répertoire s‘étend sur toute la gamme musicale, de la musique ancienne jusqu‘à la musique contemporaine, présentée soit à cappella, soit ensemble avec un orchestre.

Carlo Hommel

Carlo Hommel a repris la direction du Madrigal en 1984 et il a dirigé la chorale jusqu‘à son décès prématuré en 2006. Carlo Hommel était titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Luxembourg et il accompagnait le Madrigal déjà depuis 1973. Sous sa baguette, le Madrigal s‘est développé en une chorale internationale spécialisée en oratorio. Ainsi, la chorale a produit la majorité des grandes œuvres de Johann Sebastian Bach, Friedrich Händel et autres grands compositeurs. Outre les œuvres de musique sacrée, la chorale a également présenté des concerts avec des œuvres de musique profane.

Daniel Schertzer

De 1965 à 1983, le Madrigal a été dirigé par Daniel Schertzer, professeur de musique à l‘école européenne à Luxembourg. Daniel Schertzer a élaboré avec la chorale un répertoire extensif repris aussi bien du domaine du madrigal classique que de la chanson, des motets et des cantates. Les concerts furent donnés à capella et en collaboration avec des spécialistes internationaux jouant avec des instruments d‘époque.